Vainqueurs du Concours 2019, CLAC’EAU

Posted on 27 Juin 2019 in Actualités


Le concours “Yaoundé, Terre d’Innovation” a permis à deux équipes, une Belge, et une Camerounaise d’avoir un soutient financier, logistique, et matériel de la part d’EtuRESCIF et l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie).Voici donc la présentation du projet de l’équipe Belge, CLAC’EAU:

“Encore aujourd’hui, le manque d’accès à l’eau potable est une des causes principales de maladies et de décès dans le monde. Comme dans beaucoup d’autres pays d’Afrique, c’est une vraie problématique au Cameroun, et ce, particulièrement dans les villages. En effet, en 2006, seulement 88% des centres urbains et 47% des zones rurales étaient desservies en eau potable. Malheureusement, la situation ne s’est pas tellement améliorée. Nous sommes 4 étudiantes belges à l’Ecole Polytechnique de Louvain de l’UCLouvain. Sensibilisées à cette thématique, nous avons voulu, avec notre projet universitaire CLAC’eau Cameroun, apporter une solution à ce problème. Nous voulions mettre au point un système de filtration d’eau facile d’accès à tout le monde, tout en respectant l’environnement et en s’adaptant aux conditions locales. La grande particularité de notre système est l’utilisation des propriétés filtrantes de la plante de Moringa Oleifera et de la roche de pouzzolane, deux ressources naturelles et locales au Cameroun. Le moringa a des propriétés floculantes qui agit comme un coagulant et agent antibactérien. La pouzzolane a une structure alvéolaire lui permettant de filtrer l’eau et retenir les bactéries. La commune de Yaoundé est desservie à 80% en eau courante. Malheureusement, celle-ci n’est pas toujours potable. Au sein du FabLab, nous construirons un système de potabilisation permettant de filtrer chaque jour jusqu’à 250L de cette eau du robinet. Une fois sur place et afin de dimensionner le système, nous commencerons par tester l’eau. Nous irons ensuite acheter le matériel nécessaire à l’installation, en privilégiant l’utilisation de ressources locales. Pendant la construction du système, nous continuerons à tester l’eau pour chaque étape de la potabilisation, afin d’obtenir une solution qui se veut la plus efficace, appropriée et durable possible. “